ÉnergieEngagementPolitique

Parc éolien citoyen : la réussite d’une coopérative bretonne.

A Plélan-le-Grand, en Ille-et-Vilaine, une commune bretonne bénéfice d’un parc éolien citoyen. Sur place, six éoliennes permettent actuellement d’y produire de l’électricité. Cela, depuis douze ans. Grâce à une société coopérative locale, montée par douze habitants décidés.

Un projet très innovant

Un parc éolien citoyen montre un exemple de réussite en Bretagne.

Un parc éolien citoyen montre un exemple de réussite en Bretagne.

En Ille-et-Vilaine, Plélan-le-Grand n’est pas la seule commune à avoir implanté des éoliennes sur son territoire. Cependant, c’est l’une des toutes premières en France à avoir installé un parc éolien citoyen. Cela, grâce à l’impulsion de ses habitants. Ce qui a permis de faire bénéficier cette commune de plus de 4.000 habitants d’une énergie verte plus rapidement qu’ailleurs. Aujourd’hui, son parc éolien alimente sans problème les habitants, les entreprises et les entreprises agricoles. Un complet succès. Celui-ci montre que les initiatives qui intègrent les habitants donnent des résultats plus rapides que lorsqu’ils ne s’impliquent pas. Ce dont se félicite Patrick Saultier, conseiller municipal de la commune depuis 2001.

Une aventure couronnée de succès

Ce projet breton de parc éolien citoyen s’est inspiré d’un modèle économique danois. En effet, au Danemark, 85 % des éoliennes du pays appartiennent à des particuliers. Ce qui montre la forte implication des habitants dans les énergies renouvelables. Nettement plus courante qu’en France. A Plélan-le-Grand, l’idée d’un parc éolien citoyen a démarré progressivement. Avec le souci premier de trouver un financement satisfaisant. Afin de rendre ce projet viable. Finalement, une douzaine d’habitants a décidé d’y contribuer par des apports personnels. En moyenne, chacun a apporté entre 6.000 et 12.000 €. De fait, cette aventure citoyenne ne s’appuyait sur aucun modèle existant. Et celle-ci a dû surmonter de nombreux obstacles. Aussi bien juridiques que financiers.

Un parc éolien citoyen montre la réussite d’une société coopérative bretonne

Une évolution juridique

Au final, après de multiples efforts, ce projet a fini par faire évoluer la juridiction française. Désormais, la loi sur la transition énergétique comporte des clauses qui permettent des investissements locaux. Cela, en montant une Société par Actions Simplifiée. En plus, dorénavant, les appels d’offre prévoient même une prime pour les projets qui intègrent des investisseurs locaux.

Une expérience prometteuse

Au final, le budget complet de ce projet amorcé en 2004 a atteint 18 millions d’euros. Une somme considérable. Dans laquelle les apports personnels de douze habitants motivés ont représenté environ 110.000 €. En dehors du soutien financier fourni par le département, la Communauté de communes et la région Bretagne. Mais aujourd’hui, les actionnaires de Brocéliande Energies Locales, nom de leur société, en possèdent 35 %. Plus tard, ils envisagent de changer de fournisseur. Ce qui leur permettra de revendre l’énergie de leurs éoliennes à Enercoop, plutôt qu’à EDF. Sans doute à un prix différent. Par la suite, cette expérience réussie de parc éolien citoyen pourrait encore se développer. En rajoutant des éoliennes. En effet, Plélan-le-Grand, proche de Rennes, ne cesse de s’agrandir. Pour preuve, sa population a augmenté de près de 115 % en dix ans. L’aventure n’est donc pas terminée.

What's your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

You may also like

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *